L'économie circulaire dans le tourisme

- Transformer la vision en action -

*Cet article a été publié à l'origine par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), l'agence des Nations unies chargée de promouvoir un tourisme responsable, durable et universellement accessible. 

L'industrie touristique traverse une crise sans précédent depuis le début de la pandémie de COVID-19 et les turbulences économiques et géopolitiques les plus récentes ont aggravé la situation. La crise a incité les acteurs publics et privés du secteur à repenser leur avenir à court, moyen et long terme.

Lorsque la crise du COVID-19 a éclaté, un ensemble de tendances de fond, tant de l'offre que de la demande, telles que la numérisation, le surtourisme, les impacts environnementaux et sociaux, les exigences de responsabilité des clients et les exigences réglementaires, remettaient en question le modèle de croissance linéaire du secteur.

Si la pandémie de COVID-19 a remis en question les modèles économiques établis de longue date, elle a également offert une rare occasion de changer le "logiciel" économique. Le passage à une économie circulaire représente cette mise à jour majeure du logiciel dont nous avons besoin de toute urgence.

Les flux de visiteurs de cet été montrent que le secteur est sur la voie du retour à la normale, du 'business comme d'habitude' du moins en Europe. Les phénomènes météorologiques extrêmes observés aux États-Unis, en Europe et en Chine cet été doivent servir de signal d'alarme pour le secteur, un appel à s'attaquer à la plus urgente des mégatendances : la crise environnementale.

Comme pour tout problème complexe, les solutions sont multiples.

économie circulaire économie tourisme voyage

Une solution pour relever les multiples défis auxquels l'industrie du tourisme est confrontée consiste à déployer une transformation en profondeur des activités touristiques par l'économie circulaire.

Jusqu'à présent, le discours sur l'économie circulaire s'est principalement concentré sur les biens tangibles et les industries de production. Ce focus sur la production de produits tangibles sous-estime les industries de services, comme le tourisme, et leur rôle dans la transition vers l'économie circulaire.

L'industrie touristique est profondément dépendante de multiples industries, flux de ressources, de chaînes de valeur et d'actifs - de l'agriculture à l'alimentation, à l'immobillier et aux industries du transport, pour n'en citer que quelques-unes. Les acteurs du tourisme peuvent agir comme de puissants catalyseurs de la transformation vers l'économie circulaire et bénéficier de la création, de la capture, de la distribution de valeur circulaire partagée au sein des chaînes de valeur directes et indirectes.

Pour transformer une industrie soutenable, résiliente, une nouvelle réflexion, un nouveau cadrage, une nouvelle définition des activités touristiques est nécessaire. Tous les secteurs du tourisme doivent s'interroger sur la finalité de leurs activités et sur les impacts naturels, sociaux et économiques de leurs modèles économiques. Le livre blanc, intitulé Circular Economy in Travel and Tourism, explore la manière dont les principes de l'économie circulaire pourraient guider un développement touristique plus durable, plus résilient et mieux adapté au futur, conformément à la vision One Planet de l'OMT.

écologie tourisme voyage

Chaque secteur et acteur de l'industrie touristique présente des différences dans le type et l'intensité d'utilisation des actifs et des matériaux (des actifs légers, non-tangibles, aux actifs lourds, actifs tangibles), le niveau de servitisation, le type de clients, etc. et donc différents leviers de circularité et de modèles d'affaires circulaire. Par conséquent, les typologies de transformation de l'économie circulaire seront différentes selon les secteurs et les contextes de marché des différents acteurs touristiques.

Pour les entreprises qui utilisent beaucoup d'actifs lourds, tangibles , l'approvisionnement circulaire est un levier essentiel pour permettre la circularité dans la chaîne d'approvisionnement en amont, en alimentant des initiatives qui étendent et optimisent l'utilisation des matériaux et des actifs et évitent la génération de déchets.

Pour les entreprises opérant des actifs légers, fournissant des services non-tangibles, le positionnement commercial et la différenciation par le biais de propositions commerciales circulaires, collaboratives et axées sur les impacts positifs pour toutes les parties prenantes, seraient un puissant levier de transformation circulaire.

De multiples initiatives sont nécessaires pour que la transformation circulaire de l'industrie touristique passe à l'échelle.

  • L'éducation et la sensibilisation à l'économie circulaire en tant que modèle économique rentable, équitable, optimisé et holistique applicable à tous les acteurs du tourisme aux niveaux macro, méso et micro sont essentielles.
  • Il faut investir dans la recherche pour démontrer les avantages financiers, environnementaux et sociaux d'un écosystème touristique circulaire, régénérateur.
  • Et, ce qui est très important, davantage de collaborations entre les parties prenantes publiques et privées du tourisme et de coalitions intersectorielles pour explorer des modèles économiques circulaires innovants et des voies de transition qui intègrent durablement le tourisme comme levier de développement économique central dans l'élaboration des politiques régionales et nationales et dans les stratégies d'économie circulaire.

Trop théorique, me direz-vous. En utilisant le diagramme du papillon bien connu de la fondation Ellen Mac Arthur, le schéma ci-dessous illustre la façon dont un opérateur hôtelier pourrait transformer ses opérations en déployant les principes de l'économie circulaire et les archétypes de modèles économiques circulaires.

Système d'exploitation hôtelière circulaire
Un exemple d'application des principes de l'économie circulaire pour transformer le modèle d'entreprise d'un opérateur hôtelier

Tous les acteurs du tourisme doivent apprendre et adopter des concepts tels que la "coopération", la "co-création de valeur", la "capacité de charge des destinations", l '"l'optimisation du système" (au lieu de la maximisation des silos commerciaux) et les "activités à impacts positifs". La compréhension et définitions des destinations touristiques doit évoluer d'une "marchandise" qui peut être consommée, exploitée à un "actif" composé de stocks naturels et sociaux qui devrait être protégé et optimisé pour le bénéfice à long terme de toutes les parties prenantes.

La nécessité d'un nouveau paradigme touristique positif, régénérateur du capital naturel et social, opérant dans les limites écosystémiques est urgente. L'économie circulaire offre un nouveau paradigme et un ensemble d'outils pour guider la transformation vers une industrie touristique innovante, résiliente, et réellement durable.

Fabrice Sorin, Manager de la Circulab Academy 

Vous êtes basé dans le sud de la France et souhaitez en savoir plus sur les opportunités de l'économie circulaire dans le secteur du tourisme ?

Skip to content